Document sans titre
dimanche 28 août 2016.
Document sans titre

MENU

Patrimoine culturel

Livres et activités     littéraires

Arts

Festivals

Activités culturelles

Formation artistique

Coopération Internationale

Etablissements

Carte Wilaya

Historique

Contact

Adresses utiles

Shémas Directeurs
Expressions Culturelles
Annuaire Statistiques 2010
 


   

Recherche avancée

Programme des Festivals Culturels 2016-2017

Discours de Monsieur Azzedine MIHOUBI, Ministre de la culture, à l’occasion
  de l’inauguration de l’Opéra d’Alger

A l’occasion de la journée de l'artiste prévue comme chaque année le 8 juin , Mr Azzedine Mihoubi Ministre de la Culture présidera la cérémonie de remise du "¨Prix Maachi " destiné aux jeunes créateurs , ce mercredi 8 juin 2016 à partir de 21h30 au Palais de la Culture Moufdi Zakaria . Un programme riche et varié marquera la soirée qui sera particulièrement animée par l'Orchestre Symphonique National et le groupe Djemaaoui Africa déjà lauréat du "Prix du Président de la République Ali Maachi" en 2008. Est organisée également une exposition d'art plastique par la Fondation "Ahmed et Rabah Aslah 
Le Prix Ali Maachi a été crée en 2006 par décret présidentiel . Il est destiné à encourager les jeunes talents et jeunes créateurs dans le domaine de la Culture

 

Communiqué de presse « La restauration pour sauver notre patrimoine Filmique » SOUS L'EGIDE DU MINISTRE DE LA CULTURE MONSIEUR AZZEDINE MIHOUBI

Le Ministre de La Culture, Mr Azzedine Mihoubi a donné le premier tour de manivelle du film pour enfants ce mercredi 25 mai ,« EL KABCH EL SAHIR » ; (le mouton magique), du réalisateur algérien « Sadek El Kebir » au parc zoologique de ben aknoun.
Le rôle principal est interprété par le réalisateur en l’occurrence le guide du parc est son ancien directeur, qui se transforme parfois est face au miroir en « mouton ».
Le Ministre de la Culture a salué cette initiative estimant "qu’il s’agit d’une expérience de référence pour le cinéma pour enfants qui ouvrira des perspective pour d’autres films ".
Le film est produit par l’entreprise privée " LALA MOULLATI" en collaboration avec l’agence algérienne de rayonnement culturel (AACR) qui contribue avec 20% du budget.

Le ministère de la Culture a organise une visite guidée au bénéfice des journalistes des rubriques culturelles, trois points ont été au programme, à savoir le Musée public national d'art moderne et contemporain (Mama), avec, notamment la présentation d’une série d’œuvres déplaçant les 147 de M’Hamed Issiakhem, ainsi que d’autres donations artistiques de valeur. La deuxième escale a été le Musée national des antiquités et des arts islamiques, où l’on peut découvrir une ravissante exposition sur la mosaïque à travers un voyage qui emmène de l’époque hamadide et zianide jusqu’à l’époque ottomane. L’exposition met en avant par ailleurs la relation artistique qu’entreprend l’Algérie avec nombreux pays, à l’exemple de l’Iran, de la Tunisie, de la Turquie, des Pays-Bas, de l’Espagne et de l’Italie .Le Ministre de la Culture Mr azzedine Mihoubi qui a tenu a marquer la clôture du mois du patrimoine a déclaré à la presse, en marge de l’inauguration d’une exposition ayant comme thématique l’habit traditionnel algérien, que la culture est capable de donner un souffle à l’économie nationale. «Nous avons consacré la thématique de ce Mois du patrimoine à l’approche entre la culture et l’économie. L’Algérie est un pays riche en histoire et en patrimoine, si nous employons de façon intelligente la culture comme ressource, elle donnera des résultats positives sur l’économie nationale», a précisé le ministre. Azzedine Mihoubi a par ailleurs mis en exergue le rôle capital que les mass media et la presse doivent jouer pour vulgariser et informer, à propos du contenu des programmes des musées, qui, faut-il le signaler, n’arrivent toujours pas à accueillir le public en masse, et ce en dépit des somptueuses expositions organisées périodiquement. «Il y a un manque flagrant quant à la promotion des activités des musées en Algérie, nous allons doubler les efforts sur ce point afin de réconcilier l’Algérien avec le musée, nous comptons même généraliser cette démarche sur les médias locaux»

"Sur le chemin des musées d'Alger" :A l'occasion de la clôture du mois du patrimoine les journalistes chargés de couvrir les événements culturels sont invités a prendre part a une visite guidée aux musées d'Alger ce mercredi 18 mai 2016 a partir de 9h30. Cette manifestation est organisée par le Ministère de la Culture. Lieu de la rencontre le palais de la Culture Moufdi Zakaria .

Un protocole d’accord a été signé par Le Ministre de la Culture Mr Azzedine Mihoubi, et le Ministre de l’Economie Serbe Mr Zilko Sirtik, dans le domaine de la culture de 2016 à 2018, ainsi qu’un protocole entre les bibliothèques nationales des deux pays.

 

Communiqué

le Ministre de la Culture Mr Azzedine Mihoubi, animera ce dimanche 15 mai 2016 au palais de la culture Moufdi Zakaria une conférence de presse en vue de présenter le calendrier et le programme des festivals culturels 2016.

Décès de l’écrivain et poète Omar Mokhtar Chaalal: Le Ministre de la Culture Mr Azzedine Mihoubi présente à sa famille et à la famille littéraire algérienne ses condoléances les plus attristées;

Le Ministre de la Culture Mr Azzedine Mihoubi s'est déclaré profondément touche suite à la disparition ce samedi de Omar Mokhtar Chaalal, "intellectuel, écrivain, poète et homme de théâtre. Le défunt a souligné le Ministre de la Culture dans son message de condoléances a beaucoupapporté à la culture . il a été un des cadres du secteur , ayant occupe le poste de directeur de la maison de Culture de la wilaya de Setif. "Très proche de Kateb Yacine, le défunt a également beaucoup apporté à la littérature algérienne, au patrimoine populaire et au roman algérien "

Il est notamment l’auteur de "Kateb Yacine, l’homme libre", du "Fugitif", de "Talghouda" et du "Proscrit", un recueil de poésie préfacé par Kateb Yacine. "L’Entente au coeur, 1958-1988, un trentenaire historique", paru en 2015, est le dernier livre de Omar Mokhtar Chaalal.
En cette douloureuse circonstance ,le Ministre présente ses condoléances les plus sincères à la famille du défunt et à la famille littéraire en Algérie

A l'issue de cette audience Mr Motawie a rencontré la presse nationale .Il a notamment mis en exergue ses rapports privilégiés avec l'Algérie tout en exprimant son admiration pour la Guerre de libération nationale qui fut, a-t-il dit " la fierté des Arabes d'autant qu'elle soit intervenue juste après la guerre arabo-israélienne de 1948".

M. Motawie dont la première visite en Algérie remonte aux premières années de l'indépendance a indiqué avoir qualifié l'Algérie dans ses articles et reportages de "mythe de la liberté au 20e siècle".
Ce samedi 14 mai a 10h30 Samir Moutawie animera une conférence à la Bibliothèque Nationale d'Alger en Présence du Ministre de la Culture Mr Azzedine Mihoubi aInsi que d'autres personnalités politiques nationales.

L'écrivain, compte à son actif plusieurs ouvrages en politique et en histoire dédiés notamment à la Jordanie et à la question palestinienne, Il prépare. un ouvrage sur l'Algérie.

Le Ministre de la Culture durant sa visite a Biskra s'est rendu sur les chantiers de réalisation de jardins des Ziban, non loin du chef-lieu de wilaya. Ce projet culturel et de distraction, a indiqué MR Azzedine Mihoubi revêt un caractère «particulier et important» d'autant qu'il sera doté d'un groupement de studios de cinéma, indispensables pour le renforcement des chances pour la «concrétisation d'un nouveau décollage cinématographique en Algérie».
Le Ministre de la Culture a également évoqué, dans une déclaration à la presse, la question relative au nombre de festivals programmés dans les mois qui viennent. 
"la liste des festivals retenus a pris en compte la nécessité de préserver des «équilibres indispensables» dans le mouvement culturel. Le ministre a précisé que la «liste définitive des festivals reflétant les équilibres exigés dans le mouvement culturel a été arrêtée». Il a précisé que la cartographie des festivals culturels retenus a préservé les «principaux festivals représentant la culture algérienne dans toute sa diversité et ses genres entre théâtre, cinéma et arts plastiques entre autres». Dans ce contexte, le ministre qui a insisté sur l'urgence d'éviter les répétitions dans les festivals,précisant qu'un cahier des charges a été élaboré pour chaque manifestation favorisant uniquement les festivals qui se sont imposés. Sur le plan financement, le ministre qui a affirmé que «tous les genres de festivals seront présents», soulignant que les festivals qui ont préservé leurs équilibres financiers poursuivront leur activité avec une note mentionnant que certains festivals ne seront pas comme à l'accoutumée organisés annuellement, mais une fois toutes les deux années.
Les budgets réservés aux festivals de wilaya seront «limités», a encore ajouté le ministre, précisant dans ce sens que «c'est aux directeurs du secteur de la culture de trouver d'autres sources de financement»."

A son arrivée à Biskra, le Ministre de la Culture a visité le site archéologique «Tahouda» de la commune de Sidi Okba et les chantiers de réalisation d'une maison de la culture et d'un théâtre régional prévus dans la ville de Biskra ainsi que le pont romain et la Dechra el Hamra (le village rouge) de la commune.Le Ministre de la Culture a notamment rappelé la nécessité de faire bénéficier nos monuments historiques d’un intérêt scientifique", , avant de souligner qu’il a été recommandé aux équipes de recherche de "faire appel aux techniques les plus récentes et les plus modernes". Mr Mihoubi rappellera par la même occasion que les recouvertes archéologiques ne doivent représenter un obstacle devant le développement économique
M. Mihoubi a également fait savoir qu’une réflexion était en cours pour établir une "carte nationale exhaustive des sites archéologiques appartenant à toutes les périodes historiques, sans exception".
Enfin Le Ministre de la Culture en compagnie des autorités locales et des membres de la zouia outmania s'est recueillie sur la tombe de Okba Bnou Nafie

Une exposition sur « les villes d’Algérie « a été inaugurée ce jeudi 28 avril 2016 par le Ministre de la Culture Mr Azzedine Mihoubi au Palais de la Culture Moufdi Zakaria. Cette exposition organisée dans le cadre du Mois du Patrimoine met en avant les collections du XIXème siècle du Musée National des Beaux Arts (El Hamma). Pas moins de 66 œuvres sont exposées pour représenter une dizaine de villes de tout le territoire national. Alger, Oran, Constantine, Laghouat, Tlemcen, Mostaganem et Bejaia, témoignent de l’ambiance du début du XIXe siècle. 
« Ces œuvres sont le bien du cabinet des estampes du musée », a indiqué à la presse, Dalila Orfali, conservatrice du Musée national des beaux-arts et d’ajouter « Nous avons des documents riches en histoire d’Algérie, nous avons voulu donner des informations sur l’histoire de l’Algérie et de ses villes au début XIXe siècle ». 
Cette exposition vise à démontrer à la jeunesse la richesse de leur histoire afin qu’ils réapproprient le patrimoine culturel de leurs villes. « Villes d’Algérie » s’étalera jusqu’au 11 mai 2016

photo: Mr Arezki Berkouk

Le Ministre de la Culture donne le coup d’envoi de la caravane cinématographique

Le ministre de la Culture Monsieur Azzedine Mihoubi, a donné le 27 Avril au palais de la Culture Moufdi Zakaria à Alger, le coup d’envoi de la caravane cinématographique au siège du Ministère de la Culture.
Une caravane qui va sillonner l’ensemble du territoire national.
« Cette opération, affirme le Ministre de la Culture dans une déclaration à la presse, a pour objectif de promouvoir le septième art en Algérie". La caravane " va parcourir toutes les wilayas sans exception à raison d’une semaine à dix jours au niveau de chacune de ces wilaya". 
Ont assisté à la cérémonie : le Secrétaire Général du Ministère de la Culture, le Chef de Cabinet, les cadres du Ministère, les artistes et les journalistes. 
Les villes concernées dans les prochains jours par cette caravane : 
1. Boumerdes
2. Tizi Ouzou
3. Bouira

4. Bordj Bouariridj
5. Bejaia
6. Setif
7. Ain defla
8. Chelf
9. Guelma
10.Djelfa
11.Lagouat
12.Ghardaïa
13.M’sila
14.Biskra
15.El oued
16.Ouargla
17. Jijel

photo: Mr Arezki Berkouk

 

Mois du Patrimoine du 18 Avril au 18 Mars 2016

Programme des Musées

Programme des DCW

Patrimoine et Numérique

18-19 Avril 2016

Programme du colloque

 

Programme

journée d'étude: Parcs Culturels et développement territorial

Programme de la journée du 14 Avril 2016

 

 

Lors de sa visite de travail dans a wilaya de Bordj Bouarreridj ce lundi 5 mars le ministre de la Culture,Mr Azzedine Mihoubi a mis en exergue la nécessité d’élaborer une carte nationale des monuments culturels en Algérie.

"Toute la wilaya se doit de répertorier ses monuments culturels, de retracer leur histoire, les étapes historiques de ces monuments sur le plan local avant de rassembler les données sur le plan national en se basant sur les normes d’usages en pareil cas", a précisé le ministre au cours d’une visite dans la capitale des Bibans.

Cette opération permettra de mettre en valeur la dimension culturelle, historique et touristique des ces monuments, a ajouté le ministre, soulignant l’apport d'une telle démarche dans la valorisation de la mosquée Ouled Sidi Brahem dont l’édification remonte au 6ème siècle, le château d'El-Mokrani ou encore la mosquée Al Atik de la ville de Bordj Bou-Arréridj notamment.

M. Mihoubi a précisé que le département de la Culture œuvre avec une grande volonté pour mettre à la page les spécificités culturelles et historiques des différentes régions du pays, à travers a-t-il soutenu "la valorisation du patrimoine culturel national".

Au cours de son passage au chantier de la bibliothèque publique urbaine, le ministre a appelé à la relance du rôle des bibliothèques, en garantissant aux scolarisés une carte de bibliothèque gratuite pour inciter les jeunes à la lecture.

Le ministre a également appelé à une meilleure optimisation des structures culturelles, expliquant que retenir des espaces tels que la maison de la culture Mohamed-Boudiaf de la capitale des Bibans pour le théâtre ou le cinéma permettra "d’intéresser les jeunes et de les inciter à assister à l’activité culturelle".

Il a également ajouté que la démarche permet de "découvrir des talents dans les différents aspects de l’art".

Au cours de la cérémonie d’ouverture des journées nationales du théâtre populaire, au complexe culturel Aicha Haddad, le ministre a indiqué que la stratégie de son département axe sur la relance du théâtre populaire, l’école, d’où a-t-il souligné "les figures emblématiques du 4ème art en Algérie ont émergé".

M. Mihoubi a annoncé la relance prochaine du colloque international du roman sur le roman Abdelhamid Benhadouga, dans la capitale des Biban
MC +APS

 
Benyoucef Hattab le comédien et acteur algérien n'est plus Il est décédé ce dimanche à l'âge de 86 ans dans une clinique privée d'Alger où il était hospitalisé dans un état comateux depuis le 29 mars, a-t-on appris auprès de l'association de cinéma "Lumières" dont il était le vice-président.

Né en 1930 à Alger, Benyoucef Hattab débute sa carrière au théâtre à la fin des années 1940 et sur les ondes de la radio où il interprète des pièces pour enfants avant de rejoindre la troupe de Mahieddine Bachtarzi, un des fondateurs du 4e art en Algérie.

Arrêté en 1960 par les autorités françaises pour ses activités militantes, il reprendra sa carrière à l'indépendance de l'Algérie en intégrant la troupe artistique de la Sûreté nationale puis la troupe de théâtre de la Radio aux côtés d'Abdelhalim Raïs, des frères Hilmi et de Farida Saboundji, entre autres.

Il s'illustre également dans plusieurs rôles au cinéma et à la télévision notamment dans "L'épopée de Cheikh Bouamama" réalisé en 1984 par feu Benamar Bakhti et dans le téléfilm "Samia et son père" de Mustapaha Badie.

Engagé pour la défense et l'amélioration de la condition de l'artiste en Algérie, il a été membre de l'Union nationale des artistes professionnels créée en 1990.

Benyoucef Hattab sera inhumé lundi au cimetière d'El Kettar à Alger.
APS +MINISTERE DE LA CULTURE

Le Ministre de a Culture Mr Azzedine Mihoubi "profondément touché par la perte de notre collègue Ahmed Bejaoui fonctionnaire à la direction du budget au Ministère de la Culture" "présente à sa famille ses condoléances les plus sincères"." Ahmed Bejaoui , souligne le Ministre de la Culture dans son message, était très actif et très professionnel. Il a su nouer des relations très étroites et conviviales avec son entourage professionnel"." Il laisse derrière un lui un vide parmi les siens , souligne encore Mr A Mihoubi et parmi ses collègues.

إنا لله وإنا إليه راجعون

Le Ministre de la Culture Mr Azzedine Mihoubi a reçu ce jeudi 31 mars 2016 l'ambassadeur du Royaume Hachemite de Jordanie Ahmed Ali Jaradat .Les deux parties ont exprimé leur satisfaction quant à la nature des relations qui lient les deux pays. L'Ambassadeur de Jordanie a dans ce contexte exprimé ses félicitations au Ministre de la Culture pour les efforts déployés dans le cadre de l’événement culturel Constantine Capitale de la Culture Arabe 2015. Il qualifie l'événement de " réussite" et manifeste son souhait d'intensifier la coopération culturelle entre l’Algérie et la Jordanie.. De son coté le Ministre de la Culture Mr Azzedine Mihoubi s'est dit favorable à une coopération intense et diversifié avec le Royaume de Jordanie et s'est dit disposé à ce que le Ministère de la Culture puisse accueillir dans un cadre organisé des écrivains journalistes ayant écrit sur la culture et la révolution algérienne .

Le Ministre de la Culture Mr Azzedine Mihoubi a reçu ce jeudi 31 mars 2016 l'ambassadeur de la République Coréenne Démocratique et Populaire CHOE HYOK CHOC .Les deux parties ont évoqué les relations historique et d'amitiés qui lient les deux peuples et les deux gouvernements ; des relations qui remontent à l’époque de la guerre de Libération nationale. Les deux parties ont également souligné la nécessité de booster la coopération dans le domaine culturel et ce à travers unprogramme d’échange culturel pour la période 2016/2018. Enfin il a également été question lors de cette audience de la possibilité d'organiser des sessions de formation en Algérie dans le domaine des arts , la sculpture, le ballet et le cirque. Il a été convenu également d'inviter des écrivains , des hommes et femmes de lettres de la nouvelle et jeune génération nord coréenne

Les points forts du discours de Mr le Ministre de la Culture Mr Azzedine Mihoubi à l’ouverture des journées cinématographiques du film court et film documentaire. C’était ce dimanche 27 Mars à Mostaganem à la maison de culture Abderrahmane Kaki.

-Le Ministère de la Culture se penche actuellement sur l’élaboration d’une stratégie permettant de libérer le secteur du cinéma, de le rendre plus professionnel et d’ouvrir le secteur à l’investissement. Ce travail qualifié d’urgent est en cours d'élaboration : 
-Il s’agit de : 
-Mettre en place une stratégie et une conception au profit du cinéma algérien pour encourager l’investissement dans ce secteur à travers notamment la construction de nouvelles salles de cinéma, la réhabilitation des anciennes salles de cinéma, la création de laboratoires de post-production et de studios de tournage. 
- Développer de nouveau l’image et remettre les choses sur rails , cela ne peut se faire « sans la concertation avec les professionnels du cinéma qui sont les plus aptes à connaître les problèmes qu'affronte ce secteur » ; le gouvernement est prêt à soutenir toute initiative sérieuse et utile, dans le cadre d’une vision créative et économique.
- le financement des films à grands budgets a pris le pas sur le droit des jeunes cinéastes désireux de produire des films à petits budgets, l’Algérie manque de courts métrages et de documentaires qui constituent des bases importantes dans le développement du cinéma.
-Développer la vision suivante : 
-Rester attentifs aux voix qui appellent sans cesse à rénover la situation du cinéma en Algérie et œuvrer à mettre en place une nouvelle vision sérieuse et rénovée pour le cinéma algérien", 
-Une équipe a élaboré un document auquel des retouches ont été apportées. Il sera présenté au gouvernement, avec comme objectif de faire sortir le cinéma algérien de la situation dans laquelle il évolue actuellement.
-Sur 400 salles de cinéma recensés au début de l’indépendance de l’Algérie, seules moins d’une centaine sont fonctionnelles et les films qui y sont pas projetés ne répondent pas aux normes en vigueur dans le monde
Il s’agit de restructurer des entreprises de cinéma relevant du Ministère de la Culture du point de vue contenu, sur les plans des objectifs et des missions afin de les adapter aux mutations économiques.
« Restructurer et réorganiser le cinéma algérien, l’ouvrir aux professionnels du secteur, notamment les jeunes, appelés à prendre le flambeau" 
- 14 films algériens ont été numérisés grâce aux nouvelles techniques 
-dans sept à dix jours cette nouvelle expérience sera présentée lors d’une cérémonie spéciale. « Objectif: préserver le cinéma algérien »

Le Ministre de la Culture a donné cette matinée de ce dimanche 27 mars le coup d'envoi des journées cinématographiques du film court et film documentaire à la maison de Culture Abderrahmane KaKi. Les artistes et hommes et femmes de théâtre et du cinema étaient venus nombreux assister à l'évènement , un évènement marque par un discours de Mr Azzedine Mihoubi dans lequel il a notamment encouragé la jeunesse montante ; l'ouverture de la production et l'industrie cinématographiques au privé ont également été largement évoqués par le 1er réponsable du secteur de la Culture. Un hommage à enfin été rendu à de grands noms du cinéma algérien tels que Mohamed Chouikh ,kitouni et Okacha Touita

 

L'Algérie accueillera le Festival du théâtre arabe début 2017

Mihoubi insiste sur l’importance de la lutte contre la contrebande des objets archéologiques

La commémoration du quatrième centenaire de la mort de Miguel de Cervantès a été au centre des discussions qui ont réuni ce matin à Alger le Ministre de la Culture Azzedine Mihoubi et le Secrétaire Général de l'Institut Cervantès Rafael Rodriguez-Ponga en présence de l'ambassadeur d'Espagne en Algérie. Un programme riche et varié est prévu tout le long de l'année en Algérie notamment l'organisation d'un colloque sur la vie et le parcours de Cervantès ,des expositions et salon du livre portant civilisation arabo- musulmane. . Les deux parties ont également évoqué la culture en tant que passerelle entre les peuples et entre les nations. Le Ministre de la Culture fera remarquer à ce sujet tout l’intérêt porté par les hautes autorités de l'Etat pour la réussite de cet événement

COMMUNIQUE

Prix Ali Maâchi, du Président de la République,
Pour les jeunes créateurs.

Le ministère de la culture annonce l’organisation d’un concours national pour l’obtention du « Prix Ali Maâchi » de son Excellence Monsieur le Président de la République, pour les jeunes créateurs............

 

Confier la restauration des monuments historiques à des spécialistes

Programme de formation dans le domaine culturel en soutien au Sahara Occidental

Le Ministre de la Culture Azzedine Mihoubi à la chaine 1 

Formation Supérieure: L’ESBA organise un concours d’accès à la formation artistique les 21,22,23 Septembre 2015.

 

 

 

suivant

 

Document sans titre

AVIS