Document sans titre
mardi 18 juin 2019.
Document sans titre

MENU

Patrimoine culturel

Livres et activités   littéraires

Arts

Festivals

Activités culturelles

Formation artistique

Coopération Internationale

Etablissements
Historique

Contact

Adresses utiles

Procédures administratives
Shémas Directeurs
Expressions Culturelles
 
 
 

Mesure d'audience en matiére de lecture pour 2018

Liste des architectes qualifiés des monuments et des sites

Concours National de Poésie

Sous l’égide du Ministère de la Culture, l'Agence Algérienne pour le Rayonnement Culturel annonce le lancement de la première édition du concours national de poésie dans ses différents genres ; classique, melhoun et amazigh, le dimanche 09 juin 2019, sous le thème "Mon devoir envers ma Patrie".

--->Conditions de participation

A l’occasion de la journée nationale de l’artiste, célébré le 8 juin de chaque année, la Ministre de la Culture Meriem Merdaci, rend un vibrant hommage à tous les artistes leur souhaitant plus de succès et de créativité.
Une pensée particulière à cette occasion à la mémoire de l’artiste martyr Ali Maachi et à tous les artistes qui se sont sacrifiés pour la liberté et l'indépendance de l'Algérie.
Et comme à l’accoutumée, le Ministère de la culture organisera à cette occasion la cérémonie de remise du prix du chef de l’Etat "prix Ali Maachi pour les jeunes créateurs " ce jeudi 13 juin 2019.

 
Cnra Archéologie

Le Secrétariat de l’Unesco a été notifié, en février 2018, de la découverte de plusieurs sites du patrimoine culturel subaquatique sur les bancs de Skerki, situés dans les eaux internationales entre l’Italie et la Tunisie. Les États parties à la Convention de 2001 en ont été informés et invités à déclarer leur intérêt à être consultés sur la manière d’assurer une protection efficace du site. L’Algérie, l’Espagne, l’Italie et la France ont alors exprimé le souhait d’être consultés.

Ces bancs se distinguent par une richesse historique et archéologique subaquatique exceptionnelle remontant à la plus haute antiquité. C’est également le lieu de la fameuse bataille navale du banc de Skerki, qui a eu lieu le 2 décembre 1942 pendant la seconde guerre mondiale.

L'Algérie, pour sa part, a officiellement manifesté son intérêt pour ce dossier dès 2018, vu que ce site est proche des eaux territoriales nationales et est historiquement lié à notre pays. De ce fait l’Algérie ne pouvait que se sentir concernée par l’élaboration d’un plan de préservation et de valorisation de ce site.

C’est la raison pour laquelle, le Professeur Toufik HAMOUM Directeur du Centre National de recherche en Archéologie (CNRA), représentant de l’Etat partie Algérie auprès de l’UNESCO pour la convention 2001, consacrée à la protection du patrimoine mondiale subaquatique et élu Membre expert au Conseil Consultatif Scientifique et Technique (STAB) pour cette même convention ; prendra part à la réunion de haut niveau qui aura lieu à Tunis le 10 et 11 juin 2019 pour l’examen des mécanismes à mettre en place pour la protection de ce site exceptionnel, dans le cadre d’une coopération internationale.
Ce cas représente un intérêt majeur pour la protection du patrimoine culturel subaquatique méditerranéen, car il permettra de mettre en place, pour la première fois, un plan de protection du patrimoine archéologique subaquatique dans les eaux internationales.

Condoléances

Condoléances de la Ministre de la culture Mme Meriem Merdaci suite au décès de Fouad Boughanem directeur du « Soir d’Algerie ».

C'est avec une profonde tristesse que j'apprends la disparition de Fouad Boughanem qui m'a toujours accueillie avec amitié et auprès de qui j'avais constamment trouvé soutien et compréhension.
Il disparait au moment même où notre pays a tant besoin de sa lucidité et de son courage éditorial.
En m'inclinant devant sa mémoire, je tiens à assurer sa famille, ses proches, la famille du Soir d'Algérie et de la presse nationale de ma sympathie et de mon soutien.

Mériem Merdaci
Ministre de la Culture

A Dieu nous appartenons à Lui nous retournons

L’Agence Algérienne pour le Rayonnement Culturel clôture son programme pour le mois de Ramadan à la villa Abdellatif, ce samedi 1er juin 2019 avec:

- La célébration de la journée internationale de l’enfance à partir de 13h30

- Soirée artistique avec Samir Toumi à partir de 22h

 Le Mausolée royal de Maurétanie (de Tipasa),classé au patrimoine mondial de l'humanité par l’Unesco, a été rouvert au public dans la soirée de vendredi après 27 ans de fermeture (1992) pour raisons sécuritaires liées à sa protection contre d’éventuels attentats terroristes.

La décision de réouverture "à titre exceptionnel" du Mausolée royal de Maurétanie dans la soirée de vendredi a été prise par la Direction technique de protection des biens culturels, relevant de l'Office national de gestion et d'exploitation des biens culturels protégés (OGEBC), dans l’attente de la finalisation d’une étude technique attestant de l’absence d’un risque quelconque sur le monument lié à la présence des visiteurs.

Une soirée artistique a été animée sur place par l’association culturelle de chant Andalou 'El Manara'.

Accompagnés de spécialistes en archéologie, les nombreux visiteurs du Mausolée royal de Maurétanie, -sis sur les hauteurs de Sidi Rached, avec vue plongeante sur la côte du Chenoua- venus à l’invitation de l'Office national de gestion et d'exploitation des biens culturels protégés, n’ont pas caché leur "admiration et stupéfaction mêlées de fierté et d’orgueil" à la découverte de "ce site d’exception" comme ils l'ont qualifié dans leurs déclarations à l’APS, "construit depuis la nuit des temps, selon des techniques architecturales de haut niveau, qui n’ont pas encore livré leurs secrets, jusqu’à nos jours", a observé le directeur de l’exploitation à l’Office, Youcef Lalmas.

Parallèlement à une soirée andalouse de haute facture, animée par la troupe de l’association "El Manara", les visiteurs du Mausolée royal de Maurétanie ont été invités à la découverte de ses différents passages séparés d’une galerie menant à la chambre funéraire, supposée être la sépulture de la reine égyptienne Cléopâtre, épouse de Juba II, roi de la Mauritanie césarienne.

source: APS

Communiqué



Suite aux informations publiées par la presse faisant état du «retrait du dossier de la casbah à la France pour le confier aux cubains », le Ministère de la Culture tient à apporter les précisions suivantes :
Au cours de l’audience accordée par la Ministre de la Culture Madame Meriem Merdaci à son excellence l’ambassadeur de Cuba à Alger Clara Margarita Pullido Escodell, le dossier relatif à la rénovation de la casbah n’a jamais été à l’ordre du jour.
Les deux parties ont examiné les moyens de renforcer la coopération bilatérale dans le domaine de la culture et en particulier celui de la formation dans le domaine de la restauration et de la réhabilitation des médinas

En marge du 5eme forum mondial du dialogue interculturel , la ministre de la culture Meriem Merdaci a eu des entretiens avec son homologue azerbaïdjanais Abulhafs Gurayev. Plusieurs points ont été examinés notamment , les relations entre les deux pays et la coopération culturelle avec comme principale perspective de les renforcer .

C’est dans ce sens qu’un accord de coopération culturel déjà finalisé sera très prochainement signé.

Les deux parties n’ont pas manqué d’exprimer leur satisfaction quant à l’excellence des relations qui lient les deux pays , insistant sur les moyens et les possibilités de diversifier et d ‘exploiter les grandes potentialités déjà existants dont la lecture publique , le patrimoine ou encore les arts .
C’est ainsi que l’accent a été mis sur la traduction, le renforcement des échanges entre les musées, ou encore dans les domaines du théâtre et de la calligraphie.

La jeunesse a également figuré en bonne place lors de ces entretiens. Les deux parties ont abordé la nécessité d’impliquer la jeunesse des deux pays et la nécessité de renforcer son rôle dans le rapprochement culturel et la promotion des valeurs du vivre ensemble .

 

Madame Meriem Merdaci, Ministre de la Culture, qui représente l’Algérie aux travaux du 5émeForum Interculturel de Bakou (Azerbaïdjan), est intervenue en plénière ministérielle ou elle a rappelé l’importance du dialogue inclusif pour consolider l’Etat de droit et conforter les assises sociales avec pour objectif la refondation nationale et la promotion de la culture de la paix. Rappelant l’expérience de l’Algérie, la Ministre de la culture a plaidé pour la promotion de la culture qui incarne le partage des valeurs, l’appropriation des principes fondateurs de la société et une volonté commune de bâtir un projet de société consensuel.
la Ministre de la Culture a également plaidé pour le dialogue et la concertation comme moyen de rétablir la paix et la stabilité dans les pays en crise, le dialogue inclusif est l’outil approprié de règlement pacifique des différends, le respect de la diversité, le refus de la violence et l’idéologie de la radicalisation.
Meriem Merdaci a conclu son intervention par un message d’espoir adressé à la jeunesse qui doit reprendre le flambeau du renouveau et de bâtir la société culturelle du millénaire autour de la citoyenneté responsable.
Pour rappel, ce Forum est organisé par le gouvernement d’Azerbaïdjan en coopération avec l’UNESCO, l’OMT, le conseil de l’Europe, l’ESESCO et le Haut représentant des Nations Unies pour l’Alliance des Civilisations.

Sécuriser le patrimoine culturel : thème du mois du patrimoine 2019
La ministre de la Culture, Meriem Merdaci, a annoncé samedi à Alger le lancement officiel des festivités du mois du patrimoine (18 avril - 18 mai), sous le thème "Sécuriser le patrimoine culturel".........................lire la suite


             
Tombée de rideau sur le 60ème salon du livre international de Québec. Un salon riche en activités pour la delegation algérienne ayant pris part à cette édition.... plusieurs débats et tables rondes ont été programmés pour la partie algérienne ... les auteurs et écrivains membres de la délégation ont été longuement sollicités par le grand public québécois qui n’a pas hésité d’aborder des thèmes sur l’Algerie, la femme algérienne ou encore la place de l’islam dans la société algérienne. « La décennie noire , n’a pas empêché la femme algérienne d’aller de l’avant ». C’est en substance les messages de Ameziane Ferhani auteur et journaliste et de Nassira Belloula , auteure...
Et d’ajouter « La lutte des femmes en Algérie et leur engagement remontent à la guerre de libération nationale » .
Leur participation à la lutte de libération a été et est encore une référence réitèrent les participants. Cette référence est prégnante dans toutes ces années après l’indépendance pour résister non plus au colonialisme mais plutôt à défendre la place de leur statut.
Les femmes sont aussi révélatrices de leur capacité de formuler des projets d’amélioration de leur situation, de poursuivre des objectifs pour changer leur condition et même de préfigurer des alternatives individuelles et collectives à la domination dont elles essaient de se libérer... ont affirmé les auteurs algériens.
Le salon du livre de Québec à pris fin par un spectacle de chants animé par des enfants venus nombreux à ce salon .. en présence de la délégation algérienne
La délégation algérienne du Ministère de la Culture poursuit sa visite de programme d’activité à Québec dans le cadre de la 60eme édition du salon international du livre de Québec.
Un programme riche et varié pour les éditeurs et auteurs algériens conviés à rencontrer les auteurs et le grand public québécois mais aussi les représentants des maisons d’éditions québécoises ainsi que les représentants du Ministère de la culture du gouvernement de Québec .
Le marché du livre en Algérie, le rôle du Ministère de la Culture ainsi que le développement des activités autour du livre , la place qu’occupe le livre pour enfants, le livre scolaire,autant de points évoqués par la partie algérienne dirigée par Mr Ali Redjel chef de la délégation algérienne, qui n’a pas manqué de son côté , de prendre connaissance de la politique du livre du gouvernement québécois, notamment dans les domaines de l’édition et de la distribution.
La possibilité d’un échange des expériences est ainsi envisagée . La représentante de l’ANEL, Association Nationale des Éditeurs du livre de Québec Mme Ginette Péloquin s’est dit prête à apporter le savoir faire québécois dans les domaines de la coédition, la traduction, et la commercialisation du livre.
Autres points forts de ces échanges, l’édition du livre électronique dont la place n’est plus à démontrer dans le marché du livre à Québec. D’ailleurs , le livre électronique est très facilement accessible (le livre en ligne) , grâce à un réseau de bibliothèques de lecture publique mis en place par l’Etat. Ce système permet de faciliter l’accès au livre à bas prix.
La politique d’encouragement et de soutien de l’état se manifeste à travers d’autres opérations , comme l’instauration d’un programme d’aide à l’édition qui est un programme annuel géré par la SODEC , société de développement des entreprises culturelles, des mesures d’encouragement à la lecture et à l’écriture pour les enfants et les jeunes talents et ce à travers la consécration de la « journée du livre québécois », ou encore l’instauration du « prix littéraire” .
Le pays ALGÉRIE et la littérature algérienne , ont pu être découverts grâce aussi aux auteurs algériens présents à l’événement. Ameziane Ferhani, Dib Elyazid, Nacera Belloula, Lynda Koudache et Abdelwahab Aissaoui ont eu un un échange très riche avec les auteurs et le grand public québécois à l’occasion des débats programmés pour la circonstance.
Parallèlement des soirées musicales et récitals concerts et poétiques “de vive voix” ont pu être organisés avec la participation des auteurs et poètes algériens.
Coup d’envoi du salon international du livre de Québec (SILQ). Le ton est donné par yasmina Khadra Président d'honneur de cette 60 eme édition
L'Algerie est l'invité d'honneur du salon international du livre de Québec , qui a ouvert ses portes ce mercredi 10 avril 2019,au niveau du Centre des congrès de Québec .
L'Algerie y est représenté par Monsieur Ali Redjel chef de Cabinet au Ministère de la Culture à la tete d'une importante délégation composes d'éditeurs et d'écrivains . .............................................lire la suite


Communiqué



Quelle gouvernance pour la culture ?

Le 8ème sommet mondial des arts et de la culture vient de clore ses travaux à Kuala Lumpur, la capitale de la Malaisie , marqué par la participation de pas moins de 450 délégués représentant plus de plus 80 pays dont l’Algérie, représenté à ce sommet par le Secrétaire General du Ministère de la Culture Mr Smail Oulebsir............................Lire la suite

suivant

 
 
Document sans titre

AVIS

Convention de coopération avec le syndicat National des architectes

 

 

 

PORTAIL « SIDJILCOM » DU CNRC