Document sans titre
mercredi 14 novembre 2018.
Document sans titre

MENU

Patrimoine culturel

Livres et activités   littéraires

Arts

Festivals

Activités culturelles

Formation artistique

Coopération Internationale

Etablissements
Historique

Contact

Adresses utiles

Procédures administratives
Shémas Directeurs
Expressions Culturelles
 
 
 

 

 

Monsieur Azzedine Mihoubi, Ministre de la Culture, donne le coup d’envoi du mois du  patrimoine

Monsieur Azzedine Mihoubi, Ministre de la Culture, a donné Mardi 18 avril 2017, le coup d’envoi, du mois du patrimoine (18 avril-18 mai), à partir du Palais de la Culture, Moufdi Zakaria. Le Ministre a appelé a cette occasion, les secteurs économiques, notamment le tourisme, à  s'impliquer dans l’exploitation des sites du patrimoine culturel pour en  améliorer le rendement économique jugé insuffisant. Afin de marquer  le lancement des célébrations, Monsieur le  Ministre, a inauguré une exposition de pièces et vestiges archéologiques,  découverts lors de la fouille de la Place des martyrs, entamée en 2013. Fragments de poterie, jarres, lampes à huile et chandeliers, des  pipes, des vases, des pièces de monnaie ou encore des amphores, remontant  au IIe siècle pour les plus anciens jusqu'à la période berbéro-ottomane,  sont exposés au Palais de la culture Moufdi-Zakaria jusqu'au 24 avril.


Lors de son intervention, Monsieur Azzedine Mihoubi, a indiqué  que son département s'attelait à élaborer un projet pour  l'attribution d'autorisations d'exploitation" de sites recelant des biens  culturels au "privé". Cette opération, soumise à un cahier de charges "strict" devrait, selon  lui, conférer à ces sites une dimension "touristique et économique".  Cette démarche a été motivée par l'inadéquation, constatée, entre l'insuffisance des moyens financiers disponibles et la grande richesse du  patrimoine culturel algérien, son département s'étant fixé, a-t-il dit,  l'objectif de dépasser la préservation pour accompagner le passage à l'exploitation économique de ces sites.
Au plan de la protection légale du patrimoine, il a estimé qu'il était  nécessaire d'actualiser les textes régissant le patrimoine, pour  l'articuler au développement économique afin que le patrimoine ne soit pas  perçu comme un frein au développement, souligne-t-il.
Le ministre a tenu à saluer les efforts des forces de l'ordre dans la  lutte contre le trafic de pièces archéologiques qu'il qualifie de  "terrorisme culturel".

 

 

Document sans titre

AVIS

Convention de coopération avec le syndicat National des architectes

 

 

PORTAIL « SIDJILCOM » DU CNRC

 

Document sans titre

webmaster@m-culture.gov.dz