Les bibliothèques publiques sont parmi les mécanismes les plus importants qui contribuent au développement de l'individu et de la société, et de leurs modernisation en tant que facteur le plus important dans le changement social et économique, elles sont aussi l’un des pôles qui érigent une société de la connaissance et un outil efficace du processus de développement moderne, ce qui les rend particulièrement importante vu le rôle positif qu’elles incarnent.

L'Algérie a accordé une attention particulière aux bibliothèques publiques et à son investissement culturel dans  la société, chargée de fournir des informations et des connaissances à toutes les catégories de la société et de contribuer au développement de leurs aptitudes artistiques, scientifiques, techniques, appliquées et productives, et améliorer l'utilisation et la disponibilité des niveaux d'informatique.

Reconnaissant le rôle vital et efficace des bibliothèques publiques comme systèmes et outils d'information, de formation et de culture, d’où l’idée de réévaluer ces bibliothèques est relancée, Afin de développer le comportement individuel des personnes instruites et cultivées, et en tant que systèmes sociaux aidant à trouver des formateurs, des professionnels scientifiques, des artistes et des intellectuels capables de prospérer dans ce domaine.

La création du réseau des bibliothèques de lecture publiques

L'idée de relancer les bibliothèques de lecture publique en Algérie a commencé en 2005, avec la création des annexes de la bibliothèque nationale d’Algérie conformément à l'article trois (3) du décret exécutif n ° 93-149 du 23 moharrem 1414 H correspondant au 22 juin 1993 portant statuts de la bibliothèque nationale, modifié et complété :

« Le siège de la bibliothèque nationale est fixé à Alger. Des annexes de la bibliothèque nationale peuvent être créées en tout autre point du territoire national, par arrêté conjoint du ministère chargé de la culture et du ministère chargé des finances. »

Il est créé 14 annexes de la Bibliothèque nationale algérienne dans les chefs-lieux des wilayas suivantes :

1/annexe de la Bibliothèque nationale algérienne dans la wilaya d’ADRAR conformément à l’arrêté interministérielle du 25 mai 2005,

2/ annexe de la Bibliothèque nationale algérienne dans la wilaya de BEJAIA conformément à l’arrêté interministérielle du 25 mai 2005,

3/ annexe de la Bibliothèque nationale algérienne dans la wilaya de TLEMCEN conformément à l’arrêté interministérielle du 25 mai 2005,

4/ annexe de la Bibliothèque nationale algérienne dans la daïra de Frenda wilaya de TIARET conformément à l’arrêté interministérielle du 25 mai 2005,

5/ annexe de la Bibliothèque nationale algérienne dans la wilaya de TIZI OUZOU conformément à l’arrêté interministérielle du 25 mai 2005,

6/ annexe de la Bibliothèque nationale algérienne dans la wilaya de ANNABA conformément à l’arrêté interministérielle du 25 mai 2005,

7/ annexe de la Bibliothèque nationale algérienne dans la wilaya de CONSTANTINE conformément à l’arrêté interministérielle du 25 mai 2005,

8/ annexe de la Bibliothèque nationale algérienne dans la wilaya de BISKRA conformément à l’arrêté interministérielle du 02 Aout 2006,

9/ annexe de la Bibliothèque nationale algérienne dans la wilaya de BECHAR conformément à l’arrêté interministérielle du 02Aout 2006,

10/annexe de la Bibliothèque nationale algérienne dans la wilaya de TEBESSA conformément à l’arrêté interministérielle 02 Aout 2006,

11/ annexe de la Bibliothèque nationale algérienne dans la wilaya de DJELFA conformément à l’arrêté interministérielle du 02 Aout 2006,

12/ annexe de la Bibliothèque nationale algérienne dans la wilaya de MASCARA conformément à l’arrêté interministérielle du 02 Aout 2006,

13/ annexe de la Bibliothèque nationale algérienne dans la wilaya de AIN TEMOUCHENT conformément à l’arrêté interministérielle du02 Aout 2006,

14/ annexe de la Bibliothèque nationale algérienne dans la wilaya de RELIZANE conformément à l’arrêté interministérielle du 02 Aout 2006.

 Suite à la publication du décret exécutif n° 08-235 du 23 Rajab1429 h correspondant au 26 juillet 2008modifiant et complétant le décret exécutif n° 93-149 du 22 juin 1993 portant statuts de la bibliothèque nationale, ces annexes ont pris la dénomination des bibliothèques de lecture publique et ont été créés juridiquement à ce titre par le décret exécutif n ° 08-236 du 23 Rajab1429 h correspondant au 26 juillet 2008, cependant d’autres projets de création de bibliothèques de lecture publique seront réalisés à travers le territoire national.

En 2012, ces bibliothèques de lecture publique ont été régies par un décret exécutif n ° 12-234 fixant le statut des bibliothèques principales de lecture publique.

Les objectifs

Selon la définition de l'UNESCO des bibliothèques publiques publiée en 1994, la bibliothèque publique vise principalement à offrir des possibilités de culture permanente aux citoyens, dans un environnement libre et gratuit. Par conséquent, la Bibliothèque publique est un centre de vie intellectuelle et culturelle dans la société, l’environnement et la localité en la dotant de sources d'information appropriées pour le développement culturel des citoyens et contribue à leur développement scientifique et professionnel en proposant diverses activités et disciplines qui leur permet d'occuper sainement leur temps libre.

Le réseau de bibliothèques de lecture publique joue un rôle important dans la formation et le développement de la pensée et de la culture de la société, il vise à diffuser l'information et à la culture, et à atteindre les objectifs suivants:

  1. Objectif éducatif et pédagogique: en fournissant des références, des livres, divers sources d’information, tous les moyens qui favorisent l'auto-éducation et la préparation de la recherche scientifique.
  2. Objectif culturel: La bibliothèque est un centre culturel majeur et vertueux dans la société, par l’épanouissement de la culture entre les citoyens, et de faciliter l'accès aux lecteurs l’acquisition des ouvrages imprimés et non imprimés, afin de leur permettre de s'auto-cultiver.
  3. Objectif d’information: en fournissant du matériel de connaissance et des sources d'information par des moyens facile, moins d'effort le plus rapide possible pour servir la recherche scientifique.
  4. Objectif de vulgarisation: il consiste à La contribution de la bibliothèque à investir du temps pour que l'individu en profite et s'amuse et l'encourage à lire et à développer des connaissances et des compétences techniques.

 

La présence de bibliothèques de lecture publique en Algérie est considérée comme source de développement culturel de la société grâce aux différents services qu’il observe, elles peuvent attirer de nombreux classe sociale, vu la diversité et la multiplicité des services : sociaux, de communication, d'information, d’éducation et de divertissement, etc., elles contribuent aux services sociaux, à la communication, à l'évaluation du comportement de l'individu, au développement de sa personnalité scientifique, artistique et créatif en relation avec les incidents sociaux, sa situation et son environnement et d'accroître l’identité et le patriotisme pour le développement continu de la société algérienne, de préserver  et utiliser les valeurs culturelles scientifiques et les transférer aux générations futures et de le faire connaitre à travers le monde.

L’importance des bibliothèques  de lecture publique

Les bibliothèques de lecture publique œuvrent  à préparer une génération cultivée, avertie capable de prendre ses responsabilités par l'adaptation de l'individu dans un cadre culturel pour s’acclimater aux diverses activités. Ce sont des établissements importants que l’état a créé pour contribuer à l’éducation, à l’instruction et à cultiver les jeunes et les enfants et enrichir la pensée des chercheurs qui est la source de développement culturel d’une manière générale.

A partir de ce contexte, l’importance des bibliothèques de lecture publique est la suivante:

1/ce sont des maillons intermédiaires qui transfert le patrimoine culturel à la société dans laquelle elles évoluent.  Vu les moyens de connaissance en croissance, il est difficile de transférer sa culture d'une génération à l'autre, il était nécessaire d'établir un établissement pour diriger cette mission.

2/promouvoir l’esprit culturelle des individus par leur fonds documentaire afin d’aider la société à acquérir le savoir, la connaissance, l'expérience, et permettre aux chercheurs et aux étudiants d'accéder aux sources du savoir et de culture.

3/donner aux bibliothèques l'occasion d’aborder les problèmes sociaux et culturels en les exposants et participer à leur résolution par le biais de séminaires et de conférences.

4/elles incitent les différentes souches de la société, en particulier les enfants, a profiter des livres de la bibliothèque pour leur exposés et la lecture pendant leur temps libre.

La Bibliothèque de manière générale est une institution culturelle et sociale indispensable, on l’appelle l’Université des peuples, Ce sont les bibliothèques des communautés qui proposent leurs services à toutes les catégories sociales sans discrimination.

modal